Le compost, que peut-on y mettre ?

Le petit nouveau qui fait son effet, oui je parle bien de son odeur agréable qu’il diffuse quand on l’ouvre, ou de ses vers qui gigotent… Ce n’est pas très joli, mais c’est un très bon pas à faire dans le zéro déchet. Car un compost bien fait, apporte un engrais complet pour avoir une terre plus riche, plus facile à travailler et fertile. Et souvent on a des légumes qui sortent un peu différents. Surtout, cela permet de réduire d’1/3 la poubelle de déchets ménagers. Alors dans le compost, que peut-on y mettre ?

La première question à se poser ça serait : Où le disposer ? on a tous, ou presque, une fenêtre dans sa cuisine, nous c’est là que l’on a mis. On a juste à ouvrir la fenêtre et ouvrir le pot et hop au compost, chaque semaine on l’amène au bac de compost de Fuveau (Oui il y a un bac de compostage à Fuveau, Rue du Nord). Si vous voulez un gros compost, vous pouvez le mettre au fond du jardin, dans un endroit semi ombragé et à l’abri du vent, dans un grand bac de compostage et avoir un petit compostage sur votre fenêtre. 

Alors que mettons dedans ? L’idéal est de suivre un mélange de 40 % de déchets verts pour 60 % de déchets bruns.

Les déchets verts

Tout ce qui mou et humide, riche en azote :

  • Les épluchures et déchets de fruits et légumes. Ainsi que les épluchures de bananes, celle des agrumes, de pomme de terre, les peaux d’avocat ou d’ananas peuvent être mise au compost en petits morceaux par contre.
  • Le marc de café avec son filtre en papier. Le filtre peut être mis au compost mais il doit être déchiré pour une décomposition plus rapide.
  • Les sachets et feuilles de thé. Sauf les sachets en matière synthétique qui ne se compostent pas.
  • les résidus de récolte du potager (trognons, fanes, pieds fanés, éclaircies…).
  • La fiente de volailles

Les déchets bruns

Tout ce qui va être dure et sec, riche en carbone :

  • Le papier, carton et tissus cellulosiques. En soi, les mouchoirs en papier, l’essuie-tout, le papier journal, sauf les pages en couleur qui contiennent des métaux lourds.
  • Le bois de taille et broussailles. Ils ne se décomposent bien qu’après broyage ou s’ils sont coupés finement.
  • La paille 
  • Les fleurs fanées, foin, la mousse végétale. 
  • Les tiges et feuilles sèches
  • La litière de petits animaux herbivores : lapin, cobaye, etc.
  • Les emballages avec le label « OK Compost HOME »
  • Les écorces broyée
  • Ce qui peut être mis mais en petite quantité :
  • Les coquilles d’oeufs, apportent du carbonate de calcium. Il faut bien les écraser avant de mettre au compost pour une meilleure dissolution. En soi, découper en petits morceaux tout ce que vous mettez au compost.
  • La tonte de gazon. plus difficile à composter car riche en eau et azote. Elle se tasse et ne laisse plus l’air circuler, ce qui provoque les mauvaises odeurs. Si vous voulez le mettre au compost, laissez sécher à l’air ainsi l’humidité s’évaporera.
  • Les copeaux et frisures de bois. En petites quantités uniquement. On proscrit les bois traités ou peints.
  • les végétaux frais (feuilles, plantes de jardin, etc.). Certaines feuilles (noyer, chêne, laurier-cerise, etc.) sont plus coriaces et contiennent des tanins qui ralentissent le processus de décomposition. Pour activer leur décomposition, on passe la tondeuse dessus pour les déchiqueter. On peut aussi en faire un tas spécifique et laisser faire la nature pour réaliser un terreau de feuilles (3-4 ans).
  • La cendre de cheminée peut être mis mais en petite quantité.
  • Les restes alimentaires cuits, et à disposer au milieu du compost.
  • Le pain, même si c’est rare qu’il en reste, il finit souvent en pain perdu. Sinon on l’humidifie bien avant de le mettre au compost

Ce qu’il ne faut pas mettre au compost

  • Les restes alimentaires de viande, de poisson avec arêtes et os, de laitage, cela risque d’attirer les rongeurs ou les nuisibles dans votre compost…
  • Les fruits malades.
  • Les coquilles de moules ou d’huître ne se compostent pas.
  • La cendre de charbon de bois de barbecue
  • Le bois traité
  • Les déchets de votre aspirateur
  • Les huiles et graisses alimentaires
  • Les litières de chats
  • Les mégots de cigarettes.
  • Les tissus synthétiques
 

Un bon engrais pour un jardin sain 

Si vous voulez faire du compost un engrais pour votre jardin il y a quelques règles à suivre : 
1. Réduire ou couper en morceaux tous les déchets organiques 
 
2. Mélanger les déchets verts (matières azotées) et les déchets bruns (les matières carbonées) en gardant un bon équilibre entre les deux. 
 
3. Garder le compost humide. Il faut juste avoir des perles d’eau. Si le compost est trop sec, les bactéries meurent et seuls les champignons travailleront. Si il est trop humide, il y aura un développement de mauvaises bactéries, ce qui donne la fameuse odeur. Dans ce cas la, mettre plus de déchet brun, le compost doit être alors mélangé et il faut le laisser sécher. 
 
4. Aérée et mélangé le tout. Il faut de l’oxygène pour avoir un bon compost. Il faut le mélanger entre 2 à 4 semaines. 
 
5. Booster le compost. Parfois, il y a plus de déchet brun que de déchets verts, alors les micro-organismes du compost auront plus de mal à « digérer ». Pour y remédier, on peut mettre des « activateurs de compost » : Des plantes (orties, fougères…) à découper en morceaux. Des algues, le purin et l’urine, elle contient tous les nutriments (azote, phosphore et potassium) dont une plante a besoin. Si vous avez des toilettes sèches par exemple (avec la sciure).
 
« Votre compost est prêt lorsqu’il est noir, sent la terre forestière, l’humus et s’effrite facilement. » 
 

Vous voulez tous savoir sur le compostage et ses bénéfices pour votre jardin, c’est par  ou par ici

Source :

ecoconso

Mieux vivre autrement

La fée l’a fait 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :