zéro déchet

Du zéro déchet dans la salle de bain !!

Du zéro déchet dans la salle de bain !! La salle de bain regorge de produits qui finiront à la poubelle : du savon liquide, au dentifrice, en passant par les cotons et cotons-tiges, des produits emballés dans du plastique. On vous donne nos conseils pour enlever petit à petit le plastique. Ainsi que des alternatives à des produits qui en plus d’être en plastique ou emballé dedans, ne sont pas très clean niveau composition.

Côté évier

On retrouve la brosse à dents, le dentifrice, les cotons, les cotons-tiges, les savons pour se laver les mains, les produits pour ses soins quotidiens. Observez tous ces produits et imaginez que vous pouvez changer et n’avoir plus aucun plastique, oui c’est possible. Observez et faites le calcul de ce que vous jetez et utilisez par jour/semaine/mois. Alors que vous ne pourriez jeter beaucoup voir plus rien.

La brosse à dents, outil indispensable, que l’on utilise quotidiennement, et qui se change, selon les dentistes, tous les 3 mois. Tous les 3 mois, vous jetez votre brosse à dents !! Et si vous changiez pour du durable, dans un article précèdent je vous parlais de plusieurs marques de brosse à dents française, recyclable ou durable ( c’est par ici). En effet, vous n’avez qu’à changer la tête, des économies et moins de déchets.

Dentifrice, de nouvelle marque engagé et naturelle 

Le dentifrice c’était signal chez nous, et on n’allait pas voir la concurrence, pourquoi, même nous on ne sait pas… La fée à vite trouver une alternative, elle se fait elle-même son dentifrice, un cap souvent compliqué à dépasser. Pour ma part, je me suis rendu dans mon épicerie vrac préféré à Aix-en-Povence Bio d’ici, qui a su me conseiller, Endro. Une pâte naturelle et bio dans un pot en verre consigné, il n’a pas fallu longtemps pour m’en convaincre. Le tout fait en Bretagne. Vous avez aussi d’autre marque française qui propose leur dentifrice, Comme avant à son dentifrice solide qui comme ses autres produits, n’ont que 4 ingrédients. Si vous commencez, peut-être débuter avec une pâte plutôt que du solide, faire une transition pour éviter de se décourager. 

Les cotons lavables on vous en a déjà beaucoup parlé. C’est le premier pas que vous pouvez faire pour commencer dans votre démarche. Le processus de fabrication des cotons à usage unique, que vous achetez surement à chacune de vos courses, et de les blanchir … ce qui n’est pas très clean (plus d’informations par là) … Vous les utilisez quand même sur votre visage. Nos cotons lavables sont en éponge de bambou tout doux et sont lavables. Avec juste 7 cotons pour commencer vous tenez une semaine.

Les cotons-tiges n’en parlons pas … C’est le nuisible de nos océans avec le sac en plastique… je vous en dis plus par

Le greenwashing

Maintenant parlons produits pour vos soins quotidiens, des produits aux emballages en plastique, mais surtout qui ne sont pas très clean. Aujourd’hui, le greenwhasing, vous savez ces produits avec un logo vert, ou qui rappelle la nature, avec le sigle Bio entouré. C’est le nouveau procédé à la mode des grandes entreprises de soins. Mais si on regarde de plus près, ce n’est pas aussi bien qu’il le laisse prétendre.

Comment savoir ? Avant d’acheter fait un petit tour sur Internet, des blogueuses ou les avis tout simplement, non pas les infleunceuses … En quelques clics vous aurez toutes vos réponses. Deux applications peuvent vous aider : Yuka, qui marche avec tous les produits. Et celle qui est spécifique aux produits cosmétiques: INCI beauty, vous scannez le produit, et vous avez toutes les informations sur les produits.

« Le greenwhasing aussi nommé écoblanchiment ou verdissage, est un procédé de marketing ou de relations publiques utilisé par une organisation (entreprise, administration publique nationale ou territoriale, etc.) dans le but de se donner une image de responsabilité écologique trompeuse. » Source Wikipédia

A gauche, le savon au charbon de chez Aidan cosmétique (créatrice Fuvelaine) et celui de droite , le shampoing solide de Comme avant.

Côté évier et douche

Le savon solide fait son grand retour, que ça soit pour le corps, le visage, et pour les mains. Le savon liquide avait détrôné la plupart des savons solides. Mais la courbe pourrait vite s’inverser. Et là aussi, les grandes marques l’ont vite compris et sont sorties leurs savons solides. Alors même si votre marque préférée est passée au solide, vérifiez bien la composition. Et surtout une phrase que l’on m’a dite il y a quelque temps, « plus ça sent bon, plus c’est chimique »

Un de mes prochains articles sera de parler de ces marques françaises, naturelles qui fabriquent des savons solides avec des produits naturelles et bio. Vous pouvez déjà chercher Comme avant (qui est de Marseille) Aidan (de Fuveau !!), les savons de Joya, Endro et d’autres savonneries artisanales comme Fer à cheval. 

Chaque fois que vous n’achetez pas un flacon de gel douche de 250 ml, vous économisez environ :

  • 9 litres d’eau (extraction de pétrole et évacuation dans les égouts),
  • 200 ml de pétrole (fabrication des flacons et transport),
  • 110 grammes d’équivalent CO2 (émis par l’extraction de pétrole et le transport),
  • 2,4 m2 d’empreinte écologique (superficie de forêt virtuelle nécessaire pour absorber les émissions de CO2),
  • 40 grammes de déchets plastiques
Merci We Are Drop pour ces chiffres plutôt parlant.

Autres produits de la salle de bain 

Le déodorant

Depuis quelques années, le sel d’aluminium des déodorants est sujet à polémique  Même si aucune étude ne le démontre. Il franchit les barrières de la peau et se retrouve dans différents organes. Sa fiche. Aujourd’hui, les marques l’enlèvent de leurs déodorants, c’est un premier pas. Attention au packaging « sans sel d’aluminium », il peut être remplacé par d’autres ingrédients tout aussi néfaste …

Mais des alternatives existent, de nouveaux produits avec des ingrédients naturels, bio et surtout meilleur pour notre santé. Je suis tombé devant la boutique Comme Avant à Marseille, alors j’ai décidé d’essayer leur déodorant. J’adore cette marque, en plus d’être près de chez moi, c’est une marque éthique et naturelle, des produits végans, et ils sont ultra transparent. Les produits ne comprennent que 4 ingrédients.

Du zéro déchet dans la salle de bain

Composition du déodorant : 

  • Le Beurre de cacao issu des fèves de cacao séchées, il est hydratant, antioxydant et cicatrisant« . On a même l’origine des ingrédients : Certifié biologique, origine Afrique, Pérou et Antilles. Alors en effet, ils importent des matières premières, mais ils aimeraient passer à des producteurs locaux. Ils sont toujours en recherche pour de meilleurs produits locaux. Plus d’informations par ici 
  • La cire de carnauba; de la cire de palmier et donc une cire végétale.
  • Le Citrofol, qui remplace les sels d’aluminium ou le bicarbonate de soude qui peut être irritante.
  • Et, la Poudre d’Iris de Florence, qui protège et hydrate la peau et absorbe l’humidité. Et c’est tout. Tout est détaillé sur leur fiche produite par

Autres Marques 

D’autres marques existent, ce qui est important ce sont les critères selon votre peau. Par exemple, si vous êtes enceinte il ne faut surtout pas d’huiles essentielles, pour ma part je privilégie toujours un produit sans huiles essentielles, car ce sont des produits qui doivent être utilisés avec parcimonie. Si vous avez une peau sensible, attention au bicarbonate de soude qui peut être irritante. Mais aussi le parfum, qui peut être irritant ou allergène :

  •  Endro, Déo à la coco, sans huiles essentielles et avec seulement 4 ingrédients.
  • Clemence et vivien, ont plusieurs déodorants, avec ou huiles essentielles, avec ou sans bicarbonate. Je ne connaissais pas cette marque avant de faire l’article, mais après plusieurs recherches dont INCI beauty, ils ont de très bonnes notes. 
 
Vous pouvez aussi vous faire votre propre déodorant. Nous avions partagé une recette de Déodorant, Ou Aroma-Zone vous donne aussi des recettes de déodorant. 
 

L'éponge Konjac 

Bon niveau zéro déchet, elle a un petit bémol, elle ne vient pas de France. Le Konjac est une plante asiatique qui est cultivée  au Japon ou en Corée. Mais elle est 100% naturels. Le Konjac est une racine qui va être broyée, pour être transformé en poudre. Ensuite, elle est mélangée à de l’eau et devient une pâte fibreuse, elle va alors être cuite pour former l’éponge. 

Cette éponge a des super pouvoirs. Car elle exfolie tout en douceur et resserre les pores, une utilisation plutôt simple : 
  • Mettre l’éponge dans l’eau pour la rendre molle
  • Vous pouvez utiliser des gels, de l’huile ou juste de l’eau.
  • Faites des mouvements circulaires pendant 30 à 90 secondes sur tout le visage.
  • Rincer votre peau 
  • Essorer votre éponge délicatement, ne pas torsader ou écraser.
  • Laisser la sécher, elle a souvent une cordelette qui permet de la suspendre
Eponge Konjac zéro déchet
Il existe des éponges plus grandes pour le corps. 
Autre bémol, elle ne se conserve pas trop longtemps, à raison de deux fois par jour, il faudra la changer tous les 3 mois, vous pouvez la garder plus longtemps bien sûr mais elle n’aura pas les mêmes effets après.  Par contre, elle est 100%  biodégradable
 
Vous avez plusieurs couleurs d’éponge Konjac
  • La blanche, 100% naturels, recommandés pour les peaux sensibles.
  • La noire, au charbon, elle détoxifie la peau en profondeur, 
  • La verte, la rose et la rouge sont faites avec de l’argile, la verte pour les peaux mixtes, grasses et acnéiques, la rose pour les peaux fatiguées et la rouge pour les peaux sèche et sensible.  

Vous pouvez les retrouver dans les épiceries vrac, les magasins spécialisés (j’ai acheté la mienne chez Onatera) J’ai vu aussi que Clémence et vivien  en vendaient, et on dirait qu’ils les fabriquent eux à partir de farine de Konjac. 

 

Le rasoir de sûreté 

rasoir de sureté zéro déchet

Voilà un nouveau pas vers le zéro déchet avec le rasoir de sûreté.

Celui-ci, il a pris plus de réflexions, rasoir électrique ou rasoir à tête amovible. Beaucoup d’offres, beaucoup de marketing … pour vous pousser vers leur rasoir mais j’ai découvert le rasoir de sûreté à travers les groupes zéro déchet.

Avec le rasoir de sûreté, c’est juste la lame qui change et cela tous les 6 mois à peu près. Je crois que l’on ne peut pas faire mieux niveau zéro déchet. Mais c’est un cap à passer, car le rasoir de sureté peut faire peur au début.

Et pourtant, je ne regrette pas d’avoir franchi le pas !!

Premier rasage un peu craintif, au final même s’il y a eu une coupure ou deux (toutes petites), ça s’est super bien passé.

Où trouver le rasoir de sureté 

Le rasoir de sûreté se décline en plusieurs modèle, tout en inox, ou la tête en inox et le manche en bois. Chez caliquo, ils ont un manche en bois et son fabriqué en France. Chez lamazuna, il a aussi un manche en bois. 

Vous pouvez aussi retrouver des rasoirs de sureté en épicerie ou magasin zéro déchet

J’ai acheté le mien à Bio d’ici, de la marque Gentleman Barbier, des rasoirs fabriqué en France. Deux choix chez eux, soit tout en Inox, soit avec le manche en bois. Comptez un peu plus à l’achat avec un manche en bois. 

Du zéro déchet dans la salle de bain, c’est possible, avec de petits ou de grands  pas !! 

En route vers le zéro déchet !!!

Sacha de La fée l’a fait

 

Source : 

Marie-claire (éponge Konjac)

Laisser un commentaire

Panier